Mon idole : Yrjo Vesterinen .

Publié le par Bultacolivier

Ce grand Monsieur du trial mondial a été l'embassadeur de Bultaco !

vesty-cara.jpg

Yrjo Vesterinen 3 fois champion du monde ( 1976,77,78 ) et 10 fois champion de Finlande ( 1970 à 1980 ).

Ce Finlandais de naissance ( comme un autre très grand de la moto : Jarno Saarinen ) est né en 1952. Il fit ses début en compétition à 16 ans avec une Yamaha 100cc. Peu de temps après il se met à piloter une Bultaco et par la suite une Montesa 247 avec laquelle il devient Champion de Finlande .

vesty-cingles.jpg
Il commence a faire ses preuves en Championnat d'Europe .
Yrjö debute magnifiquement et c'est le déclic. 
L'année suivante, à seulement 18 ans il participe à quatre preuves de l'Européen, ce qui à l'époque  est l'équivalent du Championnat du Monde.

vesty-4.jpg



En 1972 Vesterinen reçoit l'offre de piloter d'une manière officielle une Bultaco Sherpa et, bien qu'il dispute seulement trois preuves, sa première victoire intervint dans le Grand Prix de Suède. 

vesty-2.jpg



En 1973, Yrjö participe à cinq de dix preuves en finissant septième cette année.

L'année 1974 est l'année de son lancement définitif puisque d'un côté sa famille décide de partager ses voyages dans le Championnat encore dénommé "Championnat d'Europe", malgré une preuve qui se dispute aux États-Unis.

Il part pour vivre en Allemagne et il s'entraîne avec un autre pilote de la marque Bultaco, le dix fois Champion de France : Charles Coutard ( que de souvenirs,quand je roulais en 50 TY dans les zonnes de Charbonnières, et que Charles venait s'entraîner, d'ailleurs un jour, il y avais un jeune pilote qui le suivait en SWM ...Un certain Gilles Burgat, qui lui aussi fut champion du monde en 1980 ! Que de belles choses l'on peut faire quand on est doué en trial ! ! ! Et le jour où, toujours à Charbonnières il y eu la présentation des dernières Bultaco . Essais Presse avec Claude Coutard, le père, un homme d'une gentillesse extraordinaire, et ancien grand champion de trial).
Yrjo crée une école de pilotage avec un style de conduite différente de celui des britanniques, mais il surprenait par la manière dont il affrontait le trial.Il était  très professionnel.

vesty-sherpa199.jpg


En 1975 le pilote finlandais donne à ses concurrents une sérieuse opposition, puisque malgré un commencement tonitruant, ,il finit à la deuxième position, derrière le britanique Martin Lampkin, dans le Championnat du Monde.


vesty-ssdt83.jpg


Dès la deuxième édition du mondial en 1976, Vesterinen commence par gagner dans la première preuve, disputée en Irlande, c'était une victoire très spéciale puisque jusqu'à ce moment aucun pilote non britannique n'avait gagné là. Il commence à enchaîner des triomphes et des secondes places et devint Champion du Monde avant la fin la de saison.

yrjo-vesterinen.jpg

Pendant les années 77 et 78 il est le roi indiscutable du trial et additionne ses trois titres consécutifs. En 79, un autre révolutionnaire du trial, le jeune pilote américain, Bernie Screiber, compagnon de marque, enlève le titre et Vesterinen finit un second

Les problèmes de Bultaco obligent à changer d'airs en 1980. Yrjö passe alors chez Montesa,  avec une 349. Il donne un coup de heurtoir aux britanniques en arrivant et en gagnant la première et unique fois dans les Six Jours d'Écosse, tandis qu'en mondial, il prend la troisième place. 

En 1981 il retourne chez Bultaco, qui essaie de surpasser la crise avec le lancement de la Sherpa 199B, ( bleue, cadre blanc et boite 6 ). Mais déjà il y a des jeunes pilotes comme le Français Burgat et par la suite Eddy Lejeune .Il participe sporadiquement dans les 82 à quelques Grand Prix et se retire définitivement en 1983 non sans avoir réaliser une cinquième place méritoire dans les Six Jours d'Écosse en étant l'un des seuls pilotes à rouler en Bultaco.

Depuis, il n'a pas abandonné le trial, et, pour ces pilotes, les plus purs, le trial est une passion et il n'est pas question d'abandonner. Après avoir pris comme résidence l'Angleterre, il crée la marque d'équipements et d'accessoires pour trial Apico, qui à aujourd'hui, est l'une des plus importantes sur le marché . Aussi il a été vu comme randonneur, participe à des trials historiques et également comme assistant de son fils Mika, dans des preuves du Mondial,et du championnat d'Europe !

undefined

CAMPEON DEL MONDO

 

Publié dans Compétition

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Schnaps 31/08/2015 16:37

Salut,
"...Un certain Gilles Burgat, qui lui aussi fut champion du monde en 1980 ! "

Erreur...c'est en 1981...

Cdlt

Vergnes 21/06/2015 20:19

Salut, j'ai beaucoup traine dans ces zones â l'entrée de la forêt de charbonnieres sur ma 125 TY. J'y ai vu s'entraîner des pointures comme Charles coutard, Gilles burgat, un tout jeune de 15 ans â l'epoque, Philippe berlatier. J'avais bien sympathisé avec un pilote national Christophe bouheben qui est parti faire de la piste et â gagner les 24 heures du mans quelques années plus tard.....que de souvenirs, c'etait une autre époque où on avaient des rêves plein la tête.

Octodon Bleu 29/04/2015 20:40

Souvenirs de vesterinen… et d'autres au Mondial de trial 1980 : https://youtu.be/Hpk49jybPKM